La situation sanitaire « critique » dans un camp syrien soulève des préoccupations


  • Mary Corcoran
  • Univadis Medical News
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De vives préoccupations ont été exprimées concernant la situation sanitaire « critique » du camp d’Al-Hol en Syrie, les autorités ayant affirmé être dépassées par le très grand nombre de personnes ayant besoin d’aide. 

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la population du camp a triplé en moins de 2 mois, passant de 10 000 à 33 000 personnes. Un grand nombre des nouveaux arrivants sont mal nourris et épuisés, a-t-elle fait savoir. Il a été signalé qu’au moins 29 enfants et nouveau-nés sont décédés au cours des 8 dernières semaines, principalement d’une hypothermie lors du trajet vers le camp ou peu de temps après leur arrivée.

Dans un communiqué, l’OMS, qui intensifie ses efforts dans la zone, a déclaré être extrêmement préoccupée de la détérioration de la situation humanitaire. 

« La situation au camp d’Al-Hol est désolante. Des enfants meurent d’unehypothermie, car leur famille fuit pour être en sécurité. Nous intensifions nos efforts à Al Hol, mais nous avons besoin de recevoir plus rapidement les approbations qui nous permettent de distribuer des fournitures, et nous avons besoin d’un accès garanti au camp et aux routes qui y mènent. Nous appelons toutes les parties à nous donner un accès sans encombre, afin que nous puissions rejoindre ces personnes et leur offrir l’aide dont elles ont désespérément besoin », a déclaré Elizabeth Hoff, la représentante de l’OMS en Syrie.