La SG après une chirurgie du cancer du poumon est similaire, que les patients soient atteints ou non d’une BPCO

  • Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les personnes présentant une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) légère à modérée, qui font l’objet d’une résection chirurgicale pour un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) de stade précoce, obtiennent une SG à cinq ans similaire à celle des patients sans BPCO.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients présentant une BPCO étaient plus susceptibles de ne pas faire l’objet d’une chirurgie que ceux sans BPCO, même si les résultats de l’étude suggèrent des résultats similaires après la chirurgie.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 10 études menées auprès de 6 899 patients atteints d’un CBNPC opérable, et une analyse a été réalisée à partir de 10 054 patients atteints d’un cancer du poumon, issus d’une cohorte de l’Essai national sur le dépistage du cancer du poumon (National Lung Screening Trial, NLST) du Réseau d’imagerie du Collège américain de radiologie (American College of Radiology Imaging Network, ACRIN).
  • Financement : Université d’Auckland (The University of Auckland).

Principaux résultats

  • Dans la cohorte de méta-analyse, aucune différence significative n’a été observée en termes de SG après la chirurgie entre les patients présentant une BPCO et ceux qui n’en présentaient pas (rapport de cotes [RC] : 0,91 ; IC à 95 % : 0,84–1,00).
  • Aucune différence significative n’a été observée non plus au niveau de la SG à 5 ans entre les groupes BPCO et sans BPCO dans la cohorte NLST-ACRIN (84 % contre 81 % ; P = 0,65).
  • La prévalence de la BPCO chez les patients n’ayant pas fait l’objet d’une chirurgie était de 92–100 %, ce qui était significativement plus élevé que le taux attendu de 40–50 % chez les patients ayant fait l’objet d’une chirurgie.

Limites

  • Aucun essai contrôlé randomisé n’a été inclus dans l’analyse.