La segmentectomie est associée à de bons résultats à long terme dans le cadre du CPNPC T1N0M0

  • Nomori H & al.
  • Ann Thorac Surg
  • 20 déc. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La segmentectomie entraîne une bonne SG et une absence de récidive à 10 ans chez les patients atteints d’un CPNPC T1N0M0, mais les patients doivent être surveillés pour détecter toute récidive locale au-delà de 5 ans après l’intervention.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les auteurs de l’étude ont précédemment rapporté un taux de SG à 5 ans de 94 % après une segmentectomie chez les patients atteints de tumeurs inférieures ou égales à 2 cm et de 81 % pour les tumeurs de 2,1 à 3 cm à un suivi médian de 43 mois.

Protocole de l’étude

  • 179 patients atteints d’un CPNPC T1N0M0 périphérique ont fait l’objet d’une segmentectomie.
  • Suivi médian : 108 mois.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • La SG était de 84 % et la probabilité d’absence de récidive de 91 % à 10 ans.
  • 5 % des patients ont présenté une récidive locale, 3 % une récidive non locale et 2,2 % un second cancer du poumon primitif.
  • La plupart des récidives locales sont survenues plus de 5 ans après l’intervention.
  • Par stade T clinique :
    • SG à 10 ans : 92 % dans les cTis, 78 % dans les cT1mi ou les cT1a, 86 % dans les cT1b et 75 % dans les cT1c ;
    • absence de récidive à 10 ans : 100 % dans les cTis, 97 % dans les cT1mi ou les cT1a, 90 % dans les cT1b et 69 % dans les cT1c.
  • Par stade T pathologique :
    • SG à 10 ans : 92 % dans les pTis, 80 % dans les pT1mi ou les pT1a, 83 % dans les pT1b, 80 % dans les pT1c et 73 % dans les pT2a ;
    • absence de récidive à 10 ans : 100 % dans les pTis, 100 % dans les pT1mi ou les pT1a, 93 % dans les pT1b, 74 % dans les pT1c et 58 % dans les pT2a.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.