La santé mondiale doit faire face à 10 menaces en 2019


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a affirmé que le monde est confronté à une multitude de défis sanitaires, allant des flambées de maladies évitables par la vaccination comme la rougeole et la diphtérie, associées à la hausse des agents pathogènes résistants aux médicaments et aux taux croissants d’obésité et d’inactivité physique, aux impacts sanitaires de la pollution, au changement climatique et aux nombreuses crises humanitaires.  

Pour relever ces défis et faire face aux autres menaces, 2019 marque le début du nouveau plan stratégique sur 5 ans de l’OMS, le 13e programme général de travail, qui vise à s’assurer que plus d’un milliard de personnes bénéficient d’une couverture santé universelle, sont protégées contre les urgences sanitaires et jouissent d’une meilleure santé et d’un plus grand bien-être.

L’organisation a identifié 10 problèmes sur lesquels une attention devra être portée pour réaliser les objectifs :

  • la pollution atmosphérique et le changement climatique ; 
  • les maladies non transmissibles ; 
  • la pandémie mondiale de grippe ; 
  • les environnements fragiles et vulnérables ; 
  • la résistance antimicrobienne ; 
  • Ebola et d’autres agents pathogènes à menace élevée ; 
  • la faiblesse des soins de santé primaires ; 
  • l’hésitation vis-à-vis de la vaccination ; 
  • la dengue ; 
  • le VIH. 

L’OMS a établi un certain nombre de mesures pour remédier aux problèmes en question cette année, notamment le fait de travailler avec les gouvernements pour parvenir à l’objectif mondial de réduction de l’inactivité physique de 15 % d’ici 2030. L’organisation va également intensifier ses efforts pour éliminer le cancer du col de l’utérus en augmentant la couverture du vaccin contre les virus du papillome humain.