La santé mentale des médecins au centre de l’attention à l’occasion de la Journée mondiale des médecins de famille

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Alors que les médecins de famille du monde entier célèbrent aujourd’hui la Journée mondiale des médecins de famille en ce 19 mai, l’Organisation mondiale des collèges nationaux, académies et associations académiques des généralistes et des médecins de famille (World Organization of National Colleges, Academies and Academic Associations of General Practitioners/Family Physicians, WONCA) rappelle à ses membres l’importance de prendre soin de sa propre santé.

La journée de cette année a pour thème la dépression et les organisations membres de la WONCA organiseront plusieurs événements visant à faire connaître les préoccupations liées à la santé mentale. La présidente de la WONCA, Amanda Howe, a déclaré que les médecins de famille devaient tous sensibiliser le public au fait que la dépression est un problème à la fois courant et important et que les personnes concernées méritent de se faire aider, en soulignant qu’il n’y a aucune honte à cela.

Mme Howe a par ailleurs ajouté qu’il est nécessaire de rappeler à tous les médecins de famille qu’ils sont exposés à un risque de dépression et que la nature de leur profession leur fait courir un risque assez élevé, ce qui peut conduire à un épuisement psychologique et des symptômes liés au stress.

« Prenez soin de vous et des autres : demandez de l’aide aux collègues, à la famille et aux amis si nécessaire ; ne vous reprochez pas des choses auxquelles vous ne pouvez pas facilement remédier ; parlez à votre médecin de famille durant les moments difficiles. On a tous besoin d’un coup de main de temps en temps », a-t-elle indiqué.