La saison de naissance est liée à la mortalité par maladie cardiovasculaire


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude, qui a examiné si le moment de naissance d’un individu au cours de l’année est associé à son risque de décès par maladie cardiovasculaire (MCV) plus tard au cours de la vie, a révélé que les personnes nées entre mars et juillet présentaient une augmentation légère, mais significative, de la mortalité spécifique aux MCV. 

L’étude, publiée dans la revue BMJ, a évalué les associations entre le mois et la saison de naissance et la mortalité globale et par MCV, chez 116 911 femmes de l’Étude sur la santé du personnel infirmier, aux États-Unis. 

Au total, 43 248 décès ont été documentés sur la période de l’étude de 38 ans, dont 8 360 décès liés à des MCV. 

Aucune association significative n’a été observée entre le mois de naissance ou la saison de naissance et la mortalité globale. Les auteurs ont cependant rapporté qu’une augmentation de la mortalité par MCV a été observée chez les participantes nées entre mars et juillet, par rapport à celles nées en novembre. Les personnes nées en avril avaient la mortalité par MCV la plus élevée, et celles nées en décembre la plus faible. Par ailleurs, les femmes nées au printemps et en été avaient une mortalité par MCV plus élevée que les femmes nées en automne. 

« Cette étude soutient que les associations entre les facteurs entrant en compte pendant la période fœtale et les premières années de la vie et la mortalité par MCV pourraient avoir un lien avec un effet saisonnier faible, mais réel, des facteurs entrant en compte pendant la période fœtale ou les premières années de la vie, plus tard au cours de la vie », ont conclu les auteurs.