La rhinosinusite chronique est associée à un risque accru de dépression et d’anxiété


  • Mary Corcoran
  • Univadis Medical News
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche suggère que la rhinosinusite chronique est associée à une incidence accrue de dépression et d’anxiété, et les chercheurs conseillent aux médecins d’être vigilants quant à la présence de comorbidités potentielles chez les patients atteints d’une rhinosinusite chronique. 

Les chercheurs ont examiné les données portant sur près de 49 000 personnes en Corée du Sud, parmi lesquelles 16 224 patients étaient atteints d’une rhinosinusite chronique et 32 448 patients ne l’étaient pas, afin d’évaluer le risque de dépression et d’anxiété dans le cadre de la rhinosinusite chronique. 

Durant un suivi de 11 ans, l’incidence globale de la dépression était significativement plus élevée dans le groupe de la rhinosinusite chronique (24,2 cas pour 1 000 personnes-années) que dans le groupe de comparaison (16,0 cas pour 1 000 personnes-années). L’incidence de l’anxiété était également significativement plus élevée dans le groupe de la rhinosinusite chronique (42,2 cas pour 1 000 personnes-années) que dans le groupe de comparaison (27,8 cas pour 1 000 personnes-années). 

Présentant les résultats dans la revue JAMA Otolaryngology – Head & Neck Surgery, les auteurs ont déclaré que l’étude apporte un nouvel éclairage au sujet des effets de la rhinosinusite chronique sur les problèmes de santé mentale. « Les médecins doivent être conscients des comorbidités potentielles observées chez les patients atteints d’une rhinosinusite chronique et apporter un traitement visant à réduire le risque de dépression et d’anxiété chez ces patients », ont-ils conclu.