La résection du foie s’avère sûre dans le cas du CHC multinodulaire associé à une cirrhose

  • Li ZL & al.
  • Eur J Surg Oncol
  • 21 déc. 2018

  • de Jim Kling
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un carcinome hépatocellulaire (CHC) multinodulaire (trois nodules ou plus) et d’une cirrhose, qui font l’objet d’une résection du foie, ont obtenu une mortalité et une morbidité postopératoires à 30 jours similaires à celles des patients sans maladie multinodulaire.
  • Les facteurs associés à de moins bons résultats comprenaient un nombre plus important de tumeurs, le diamètre des tumeurs et la présence d’une invasion microvasculaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • Chez les patients atteints d’un CHC multinodulaire et d’une cirrhose, la résection du foie est controversée, car elle est associée à des complications chirurgicales potentielles.
  • Ces résultats pourraient faciliter la sélection des patients pour la résection.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective multicentrique a été menée (n = 1 066 ; 160 [15 %] atteints d’un CHC multinodulaire).
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; Programme de Pujiang (Shanghai).

Principaux résultats

  • Résultats postopératoires à 30 jours pour la maladie non multinodulaire, comparativement à la maladie multinodulaire :
    • mortalité : 1,8 % contre 1,9 % (P = 0,923) ;
    • morbidité majeure : 7,1 % contre 7,5 % (P = 0,843).
  • Au cours du suivi de 60,1 mois, pour la maladie multinodulaire, comparativement à la maladie non multinodulaire :
    • SG à cinq ans : 34,6 % contre 58,2 % (P 
    • survie sans récidive (SSR) à cinq ans : 24,7 % contre 44,5 % (P 
    • SG médiane : 46,0 mois contre 78,4 mois (P 
    • SSR médiane : 11,1 mois contre 29,6 mois (P 
  • Pour la maladie multinodulaire (moins de cinq tumeurs, contre cinq tumeurs ou plus) :
    • SG : RR de 1,935 (P 
    • SSR : RR de 1,810 (P = 0,011).
  • Pour la maladie multinodulaire (diamètre total de la tumeur inférieur à 8,0 cm, contre 8,0 cm ou plus) :
    • SG : RR de 1,653 (P = 0,010) ;
    • SSR : RR de 1,682 (P = 0,004).
  • Pour la maladie multinodulaire (invasion microvasculaire) :
    • SG : RR de 1,686 (P = 0,002) ;
    • SSR : RR de 2,035 (P = 0,020).

Limites

  • Analyse rétrospective.