La Région européenne reste indemne de poliomyélite malgré les préoccupations


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La Région européenne de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a conservé son statut de région indemne de poliomyélite (polio) suite à l’évaluation de la Commission régionale européenne de certification (Regional Certification Commission, RCC) de l’éradication de la poliomyélite, malgré les préoccupations quant à la présence de vulnérabilités dans certaines zones. 

Pour en venir à cette décision, le panel indépendant d’experts a examiné les rapports sur les progrès annuels (RPA) pour l’année 2017 soumis par l’ensemble des 53 États membres de la Région. Ces RPA ont servi de base à partir de laquelle chaque pays a évalué le risque de propagation en cas d’émergence ou d’importation du virus de la poliomyélite.

Des préoccupations ont été formulées quant à la présence de vulnérabilités dans trois pays, à savoir la Bosnie-Herzégovine, la Roumanie et l’Ukraine, la RCC ayant soulevé des inquiétudes liées à une couverture vaccinale sous-optimale, à une faiblesse de la surveillance, à des pénuries dans les approvisionnements ainsi qu’à d’autres vulnérabilités. Les trois pays ont été exhortés à s’engager à faire des efforts pour améliorer leurs programmes contre la polio en raison de ces faiblesses qui les exposent, ainsi que la région tout entière, à un risque. 

Le professeur David Salisbury, président de la Commission mondiale de certification (Global Certification Commission, GCC) et de la RCC, a souligné l’importance de la poursuite des efforts afin de prévenir et de détecter toute survenue de la maladie. « Nous devons rester vigilants, car le risque de poliomyélite n’a pas disparu. Le défi pour nous est de chasser les virus, et pas seulement les cas de la maladie », a-t-il indiqué.