La réduction du traitement par insuline entraîne un bénéfice pour les patients atteints d’un DT2 et d’obésité

  • Naing S & al.
  • Endocrinol Diabetes Metab

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un diabète de type 2 (DT2) et d’obésité, le fait de réduire le traitement en passant de plusieurs injections quotidiennes d’insuline (PIQI) à l’utilisation de thérapies combinées est associé à une amélioration du contrôle de la glycémie, à une perte de poids et à la satisfaction des patients.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il arrive souvent que le contrôle de la glycémie continue d’être sous-optimal après l’instauration d’un traitement par PIQI.
  • Les patients pourraient bénéficier d’un passage à une association de metformine, d’inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (sodium glucose co-transporter-2 inhibitors, SGLT2i), d’agonistes des récepteurs du glucagon-like peptide-1 (Glucagon-Like Peptide-1 Receptor Agonists, GLP-1RA) et d’insuline basale.

Méthodologie

  • Un essai prospectif, randomisé et contrôlé de 16 semaines a été mené auprès de patients atteints d’obésité et d’un DT2 recevant un traitement par PIQI.
  • L’intervention (n = 10) comprenait l’arrêt de l’insuline prandiale, la poursuite de l’insuline basale et de la metformine, et l’ajout de SGLT2i et de GLP1-RA.
  • Les patients témoins (n = 8) ont continué à recevoir un traitement par PIQI.
  • Financement : Groupe médical de la faculté de Californie centrale (Central California Faculty Medical Group).

Principaux résultats

  • Diminutions de l’HbA1c entre l’inclusion et la semaine 16 :
    • Avec l’intervention : de 9,69 % à 7,31 % (P < 0,001).
    • Chez les témoins : de 10,36 % à 9,54 % (P = 0,156).
    • Différence significative entre les groupes (P < 0,001).
  • Des diminutions significatives ont uniquement été constatées avec l’intervention concernant :
    • le poids : -16,38 livres (P = 0,003) ;
    • l’indice de masse corporelle (IMC) : -3,06 kg/m2 (P < 0,001) ;
    • le cholestérol à lipoprotéines de basse densité : -15,7 mg/dl (P = 0,0378) ;
    • le cholestérol total : -18,5 mg/dl (P = 0,0386) ;
    • la dose d’insuline quotidienne totale : -57,3 unités (P < 0,001).
  • Le score total à l’outil d’évaluation de la satisfaction vis-à-vis du traitement du diabète (Diabetes Medication Satisfaction Tool) a été amélioré, par rapport à l’inclusion, uniquement avec l’intervention (+45,3 ; P < 0,001).
  • Les événements d’hypoglycémie observés étaient moins nombreux avec l’intervention (8,3 %, contre 30 % chez les témoins). Aucun de ces événements n’était grave.
  • De légères nausées sont survenues chez 9/12 patients avec l’intervention, d’une durée inférieure à 2 semaines.

Limites

  • Petit échantillon.
  • Courte durée.