La RDC voit plus de 100 cas d’Ebola se confirmer en 1 semaine


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Plus de 100 cas de maladie à virus Ebola (MVE) ont été confirmés en République démocratique du Congo (RDC) en tout juste 1 semaine. 

Dans sa dernière mise à jour sur la flambée de la maladie, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que le nombre de cas probables et confirmés de MVE en date du 14 mai a atteint 1 739 cas, dont 102 agents de santé. 

L’OMS a déclaré que les principaux facteurs expliquant l’augmentation continue du nombre de cas sont liés au climat d’insécurité qui affecte l’accès aux zones à risque critique, aux poches persistantes de mauvaise intégration dans la communauté et à la réticence à participer aux activités de riposte, ainsi qu’à une présentation et une détection tardives des cas de MVE dans les centres de traitement d’Ebola (CTE)/centres de transit (CT). Les autres motifs d’inquiétude comprennent le grand nombre de décès communautaires, la longue durée de la flambée actuelle et la fatigue du personnel de riposte. 

L’OMS prévoit que l’augmentation du nombre de cas continuera dans les zones à risque au cours des semaines à venir, car la reprise des activités de riposte majeures entraînera la détection d’un nombre plus important de cas. « L’augmentation du taux de transmission observée ces derniers temps continue d’indiquer un risque accru de propagation de la MVE aux régions avoisinantes en République démocratique du Congo, voire aux pays frontaliers », a ajouté l’OMS.