La radiothérapie stéréotaxique permet d’obtenir des résultats similaires à la lobectomie dans le cadre du CPNPC de stade I

  • Lin Q & al.
  • BMC Pulm Med
  • 22 mai 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après un contrôle pour prendre en compte les facteurs de confusion, la radiothérapie stéréotaxique du corps (RTSC) a permis d’obtenir des résultats similaires à la lobectomie chez les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de stade I.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les options thérapeutiques sont souvent limitées dans le cadre du CPNPC de stade I pour les patients âgés, les patients qui ne sont pas de bons candidats à la chirurgie et ceux qui refusent la chirurgie.

Protocole de l’étude

  • 316 patients atteints d’un CPNPC de stade I ont fait l’objet d’une lobectomie (n = 246) ou d’une RTSC (n = 70).
  • La durée de suivi médiane était de 31,4 mois dans le groupe lobectomie, et de 24,9 mois dans le groupe RTSC.
  • Financement : province du Zhejiang.

Principaux résultats

  • Aucune différence significative n’a été identifiée au niveau du taux de survie sans récidive locale (SSRL) à 3 ans entre les deux groupes (97 % dans le groupe lobectomie, contre 91,7 % dans le groupe RTSC ; P = 0,768).
  • Avant un appariement selon les scores de propension, le groupe lobectomie présentait une amélioration significative du taux de survie sans récidive métastatique à distance (SSRMD ; 86,4 % contre 70,8 % ; P = 0,011), du taux de SSR globale (85,4 % contre 69,5 % ; P = 0,014), du taux de SG (88,2 % contre 79,7 % ; P = 0,027) et du taux de survie spécifique au cancer (SSC ; 91,3 % contre 82,5 % ; P = 0,022) à 3 ans, comparativement au groupe RTSC.
  • Après un appariement selon les scores de propension, aucune différence significative n’a été observée entre la lobectomie et la RTSC au niveau de la SSRL, de la SSRMD, de la SSR, de la SG ou de la SSC.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.