La radiothérapie stéréotaxique du corps améliore la survie dans le cadre du CBNPC oligométastatique

  • Ouyang W & al.
  • Cancer Med
  • 27 juin 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La radiothérapie stéréotaxique du corps (RTSC) pour les lésions pulmonaires a amélioré les résultats chez des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) oligométastatique, en particulier lorsqu’elle était précédée d’un traitement systémique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données concernant l’efficacité et la sécurité d’emploi de la RTSC dans le cadre du CBNPC oligométastatique sont insuffisantes.

Protocole de l’étude

  • 71 patients atteints d’un CBNPC oligométastatique ont fait l’objet d’une RTSC hypofractionnée.
  • La durée de suivi médiane était de 17,6 mois.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine.

Principaux résultats

  • La SG médiane était de 30,4 mois ; 55,3 % à 2 ans et 54,4 % à 3 ans.
  • La SSP médiane était de 9,9 mois ; 32,1 % à 2 ans et 25,3 % à 3 ans.
  • Le délai médian jusqu’à l’échec local était de 12,7 mois.
  • Le taux de contrôle local était de 92,1 % à 1 an, 82,6 % à 2 ans et 77,1 % à 3 ans.
  • Aucune toxicité de grade supérieur ou égal à 4 n’a été signalée.
  • L’analyse multivariée a révélé que le recours à un schéma thérapeutique systémique avant la RTSC était associé à une amélioration de la SSP (P 
  • Le risque d’échec était plus élevé chez les patients ayant fait l’objet d’une chimiothérapie, comparativement à un traitement par inhibiteurs de la tyrosine kinase du récepteur du facteur de croissance épidermique (Epidermal Growth Factor Receptor-Tyrosine Kinase Inhibitors, EGFR-TKI ; P = 0,02).

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.