La radiothérapie ne confère aucun bénéfice en termes de SG dans le cadre du CPNPC N2

  • Drake JA & al.
  • Ann Thorac Surg
  • 29 mai 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un CPNPC N2 découvert pendant l’intervention chirurgicale n’ont obtenu aucun bénéfice en termes de survie suite à l’ajout d’une radiothérapie adjuvante à la chimiothérapie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les directives actuelles diffèrent quant aux recommandations d’utilisation de la radiothérapie adjuvante avec la chimiothérapie adjuvante dans le cadre du CPNPC N2 occulte après la résection R0.

Protocole de l’étude

  • 2 031 patients atteints d’un CPNPC N2 pathologique découvert après la résection chirurgicale identifiés dans la base de données nationale sur le cancer (National Cancer Database) ayant reçu une chimiothérapie adjuvante avec ou sans radiothérapie adjuvante entre 2006 et 2012.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 43,4 % des patients ont reçu une radiochimiothérapie adjuvante et 56,6 % ont reçu une chimiothérapie adjuvante sans radiothérapie.
  • Après un appariement par scores de propension (848 paires), la SG médiane du groupe chimiothérapie adjuvante était de 3,8 contre 3,9 ans dans le groupe radiochimiothérapie adjuvante (P = 0,705), et la SG à cinq ans était de 41,0 % dans le groupe chimiothérapie adjuvante contre 43,3 % dans le groupe radiochimiothérapie adjuvante.

Limites

  • Étude rétrospective.