La question des soins palliatifs pour les patients atteints d’un cancer refait surface dans le contexte de la pandémie de COVID-19


  • Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), les cliniciens estiment qu’il est temps de repenser les soins palliatifs en l’absence des réseaux de soutien et des plans de traitement habituels.

Points clés

  • Les médecins, les patients et les soignants réévaluent actuellement le rapport bénéfice/risque de la poursuite du traitement du cancer.
  • Lorsque plusieurs lignes de traitement sont disponibles, malgré une toxicité sévère et des données probantes solides limitées, la longévité est souvent privilégiée à la qualité de vie (QdV).
  • Le traitement risque d’exposer les patients atteints d’un cancer au COVID-19.
  • Dans le monde entier, les spécialistes du cancer sont poussés à aborder la question des soins palliatifs avec les patients atteints d’une maladie avancée.
  • Les soins palliatifs sont souvent interprétés à tort comme un « abandon » des patients, alors qu’ils visent à améliorer leur qualité de vie en phase terminale.
  • Les soins palliatifs sont destinés aux patients qui ont une espérance de vie d’au moins six mois, mais la durée moyenne des séjours en centre de soins palliatifs aux États-Unis est de cinq jours.
  • Un clinicien estime que l’amélioration des discussions sur la prise de décision éclairée et un accès rapide aux soins palliatifs pourraient être considérés comme un « bon côté » de la pandémie.
  • La pandémie a également accru le recours à la télémédecine, qui n’était que peu utilisée auparavant.
  • Les consultations de télémédecine ont remplacé certaines visites à domicile, afin de minimiser le risque d’exposition au COVID-19 et de réduire l’utilisation d’équipements de protection individuelle.
  • Les programmes de soins palliatifs en milieu hospitalier permettent de soutenir les patients et de garder le lien entre les patients et leur famille.