La prophylaxie GI pour les patients gravement malades : les IPP et les H2RA sont associés à moins de saignements

  • Wang Y & al.
  • BMJ
  • 6 janv. 2020

  • Par Jenny Blair, MD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Pour les patients gravement malades, la prophylaxie par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) et par antagonistes des récepteurs de l’histamine-2 (Histamine-2 Receptor Antagonists, H2RA) est associée à une réduction cliniquement significative des saignements gastro-intestinaux (GI), mais pas à une réduction de la mortalité.
  • Le risque de pneumonie pourrait être plus élevé avec ces médicaments.

Pourquoi est-ce important ?

Principaux résultats

  • Mortalité : aucun bénéfice probable lié à l’utilisation des IPP ou des H2RA, par rapport à un placebo ou à l’absence de prophylaxie.
  • Probabilité de saignements GI cliniquement importants parmi les 2 niveaux de risque supérieurs sur 4 (RC ; IC à 95 %) :
    • Comparaison entre les IPP et le comparateur : 0,61 (0,42–0,89 ; certitude modérée).
    • Comparaison entre les H2RA et le comparateur : 0,46 (0,27–0,79 ; certitude modérée).
  • Pneumonie, RC :
    • Comparaison entre les IPP et le comparateur : 1,39 (intervalle de crédibilité à 95 % : 0,98–2,10).
      • Augmentation absolue du risque : 5,0 % (certitude faible).
    • Comparaison entre les H2RA et le comparateur : 1,26 (intervalle de crédibilité à 95 % : 0,89–1,85).
      • Augmentation absolue du risque : 3,4 % (certitude faible).
  • Aucun effet n’a clairement été observé sur la mortalité, les infections à Clostridium difficile, la durée d’hospitalisation ou en soins intensifs, ou la durée sous ventilation artificielle (certitude variable).

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une revue systématique d’une méta-analyse en réseau de 72 essais contrôlés randomisés (n = 12 660). 
  • Critères d’évaluation : mortalité, saignement GI cliniquement significatif.
  • Financement : Autorité des hôpitaux de Pékin.

Limites

  • De nombreux essais ont omis les facteurs de risque de saignements et la durée du suivi.