La prévalence de l’obésité est en hausse dans certains pays européens


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’une nouvelle revue et méta-analyse des données probantes suggèrent qu’une stabilisation des tendances a été constatée concernant le surpoids des enfants dans la plupart des pays européens. Cependant, la prévalence est en hausse dans certains pays méditerranéens. 

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont analysé les données de 103 études menées dans 28 pays d’Europe, ayant inclus 477 620 enfants âgés de 2 à 13 ans. 

Ils ont découvert que la prévalence combinée du surpoids et de l’obésité chez les enfants est élevée, et qu’elle est passée de 20,6 % en 1999–2006 à 21,3 % en 2011–2016.

Les auteurs ont souligné la présence de « différences importantes entre les pays s’agissant des tendances et des niveaux actuels », avec une tendance à la baisse concernant le surpoids dans la région ibérique et une prévalence en hausse dans les pays méditerranéens, qui est passée de 22,9 % à 25 %. Aucune modification substantielle n’a été observée en Europe atlantique ou en Europe centrale. 

Les auteurs ont remarqué que les filles présentaient une prévalence plus élevée de surpoids et d’obésité que les garçons dans la plupart des pays européens, même si les différences entre les sexes s’agissant des niveaux et des tendances en matière de surpoids et d’obésité étaient faibles. 

Les auteurs, qui ont écrit dans la revue JAMA Pediatrics, ont souligné que les « interventions actuelles visant à lutter contre l’épidémie de surpoids doivent être poursuivies ou renforcées, car la prévalence du surpoids est toujours très élevée ».