La prédiction du pronostic dans le cadre du CCR avec mutation BRAF-V600E

  • Loupakis F & al.
  • Eur J Cancer
  • 19 juil. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des données facilement recueillies ont permis de définir des sous-groupes de patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec mutation BRAFV600E qui avaient une espérance de vie différente.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’application BRAF BeCool peut calculer les pronostics des patients atteints d’un CCR qui sont porteurs de la mutation BRAFV600E.

Protocole de l’étude

  • Un ensemble de données exploratoires provenant de 14 établissements (n = 395) et un ensemble de confirmation provenant de 12 établissements (n = 252) ont été utilisés.
  • Financement : Regione Veneto.

Principaux résultats

  • Les facteurs prédictifs de la SG comprenaient : l’indice de performance (1 contre 0 ; 2–3 contre 0), un taux de CA 19-9 élevé, comparativement à la normale, un taux de lactate déshydrogénase supérieur ou égal à 300 mU/ml, un rapport neutrophiles/lymphocytes supérieur à 3, le grade de la tumeur (3–4 contre 1–2), les métastases hépatiques, les métastases pulmonaires et les métastases ganglionnaires.
  • Dans l’ensemble de données de validation, un score simplifié qui n’incluait pas les valeurs de laboratoire a permis de répartir les patients dans des catégories de risque faible, moyen et élevé :
    • risque élevé : SG médiane de 8,9 mois (rapport de risque [RR] pour le risque élevé, comparativement au risque faible : 3,39 ; P 
    • risque intermédiaire : SG médiane de 23,7 mois (RR pour le risque élevé, comparativement au risque intermédiaire : 2,70 ; P 
    • risque faible : SG médiane de 26,1 mois (RR pour le risque intermédiaire, comparativement au risque faible : 1,01 ; P = 0,98).
  • L’application BRAF BeCool peut être utilisée pour calculer la catégorie de risque d’un patient.

Limites

  • En raison de sa nature rétrospective, l’étude ne donne aucune information concernant l’efficacité relative des traitements.