La polyarthrite rhumatoïde affecte-elle la réussite de la FIV ?


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les chances de réussite des technologies de reproduction assistée (TRA) sont significativement réduites chez les femmes atteintes d’une polyarthrite rhumatoïde (PR). C’est ce que suggèrent de nouvelles données publiées dans la revue Annals of Rheumatic Diseases.

L’étude a examiné les données de registres de santé danois concernant des femmes ayant fait l’objet d’un transfert d’embryon entre le 1er janvier 1994 et le 30 juin 2017. Il y a eu 1 149 transferts d’embryon chez des femmes atteintes d’une PR et 198 941 chez des participantes témoins.

Les patientes atteintes d’une PR étaient 22 % moins susceptibles d’avoir une naissance viable, par rapport aux femmes sans PR (rapport de cotes corrigé [RCc] : 0,78 ; IC à 95 % : 0,65–0,92). La probabilité d’une grossesse biochimique ou d’une grossesse clinique était également inférieure de 20 % approximativement chez les patientes atteintes d’une PR (RCc : 0,81 ; IC à 95 % : 0,68–0,95 et 0,82 ; IC à 95 % : 0,59–1,15, respectivement), ce qui suggère que la raison de la probabilité réduite de naissance viable avait un rapport avec la probabilité réduite de conception.

Une prescription de corticoïdes avant le transfert d’embryon a été associée à une probabilité accrue de naissance viable (RCc : 1,32 ; IC à 95 % : 0,85–2,05), mais les auteurs ont affirmé que ce résultat nécessite de plus amples recherches.

Il s’agit de la première étude à examiner l’efficacité des TRA chez les femmes atteintes d’une PR. Selon les auteurs, les résultats suggèrent que les femmes atteintes d’une PR « doivent être informées du fait qu’elles ne peuvent pas s’attendre au même taux de réussite par transfert d’embryon que les autres femmes cherchant à recourir aux TRA ».