La pneumonie après la sortie de l’hôpital est fréquente à la suite d’une résection pulmonaire

  • Shinohara S & al.
  • World J Surg
  • 26 juin 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Près de 20 % des patients ayant fait l’objet d’une résection pour un cancer du poumon ont présenté une pneumonie après la sortie de l’hôpital (Pneumonia Developing After Discharge, PDAD), avec un taux de mortalité à 90 jours de 30,3 %.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données sur les facteurs de risque de la PDAD étaient rares.

Protocole de l’étude

  • 357 patients atteints d’un cancer du poumon ont fait l’objet d’une résection chirurgicale.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 18,5 % des patients ont présenté une PDAD.
  • Dans le groupe PDAD, la SSP à cinq ans (44,6 % contre 68,6 % ; P 
  • Après l’analyse multivariée, les facteurs de risque de PDAD comprenaient l’âge (RR : 1,07 ; IC à 95 % : 1,02–1,11), la prise de stéroïdes oraux (RR : 5,62 ; IC à 95 % : 1,03–30,7) et la résection du lobe inférieur (RR : 1,87 ; IC à 95 % : 1,05–3,35).
  • Le délai médian jusqu’au diagnostic de PDAD après l’intervention chirurgicale était de 22,8 mois.
  • Le taux de mortalité liée à la PDAD dans les 90 jours suivant le diagnostic de pneumonie était de 30,3 %.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.