La mortalité en lien avec la chirurgie de pontage cardiaque associée à un arrêt préopératoire des statines.

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Même si les patients oublient fréquemment de prendre leur traitement ou si on leur conseille souvent d’arrêter de prendre leur traitement le jour de la chirurgie, une nouvelle étude publiée dans la revue The Annals of Thoracic surgery suggère qu’il pourrait être possible d’obtenir un impact positif sur les résultats liés à la chirurgie cardiaque en veillant à ce que les patients continuent de prendre leur traitement.

Les chercheurs ont examiné des données de 3 025 patients ayant fait l’objet d’un pontage de l’artère coronaire entre 2005 et 2011. Ils ont découvert que l’incidence de la mortalité toutes causes confondues à 30 jours était de 1,7 % pour ceux qui avaient pris des statines 24 heures ou moins avant la chirurgie, contre 2,9 % pour ceux qui avaient pris des statines 24 à 72 heures avant la chirurgie, et 3,8 % pour ceux qui n’avaient pas pris de statines ou dont la dernière dose remontait à plus de 72 heures avant la chirurgie.

Une dose préopératoire de plus de 20 mg a été associée à une réduction de 68 % de la mortalité toutes causes confondues à 30 jours par rapport à l’absence de statines préopératoires. Une dose préopératoire allant jusqu’à 20 mg n’a montré aucune réduction de la mortalité.

Il est espéré que des études supplémentaires permettront de clarifier davantage le rôle d’un traitement préopératoire par statines.