La morbidité due au feu, à la chaleur et aux substances chaudes : les données sur la charge mondiale de morbidité


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les incidents liés à la chaleur ont entraîné près de 9 millions de blessures et plus de 120 000 décès dans le monde en 2017, selon une recherche publiée dans la revue Injury Prevention

L’étude mondiale fournit des estimations de la mortalité et de la morbidité dans 195 pays et territoires. Elle est la première en son genre à quantifier la totalité des blessures causées par le feu, la chaleur et les substances chaudes et pas seulement les brûlures. Les autres blessures analysées ont inclus les amputations, les plaies ouvertes et les fractures.

L’étude a montré que les brûlures dont l’étendue est inférieure à 20 % de la surface corporelle constituent la principale cause d’incapacité pour les victimes du feu, de la chaleur et de substances chaudes. Les enfants âgés de moins de 5 ans et les adultes d’au moins 60 ans présentaient la mortalité due au feu, à la chaleur et aux substances chaudes la plus élevée, mais le taux le plus élevé de blessures a été constaté pour la tranche d’âge des 5–30 ans. 

Les auteurs ont noté que même si le taux de mortalité standardisé selon l’âge au niveau mondial a diminué de façon significative de 1990 à 2017, des écarts ont été constatés à l’échelle régionale concernant l’incidence standardisée selon l’âge, certaines régions ayant présenté une augmentation, notamment la région Asie-Pacifique à revenu élevé tandis que d’autres régions, comme l’Europe orientale, ont présenté une diminution significative. 

Huit pays représentaient la moitié de l’ensemble des décès dus à la chaleur en 2017, à savoir : l’Inde, la Chine, la Russie, les États-Unis, le Nigeria, le Pakistan, la République démocratique du Congo et l’Éthiopie.