La metformine améliore-t-elle les résultats chirurgicaux pour les patients diabétiques ?

  • Reitz KM & al.
  • JAMA Surg
  • 8 avr. 2020

  • Par Miriam Tucker
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les prescriptions de metformine en préopératoire (PMP ; jusqu’à 180 jours avant l’opération) sont associées à une réduction de la mortalité postopératoire et des réhospitalisations à la suite d’une chirurgie majeure, chez les patients diabétiques.

Pourquoi est-ce important ?

  • Près de 50 % des personnes atteintes d’un diabète de type 2 nécessitent une chirurgie au cours de leur vie.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit de données issues de dossiers médicaux électroniques d’un système de santé, concernant 10 088 adultes diabétiques ayant fait l’objet d’une opération majeure durant la période 2010–2016. 
  • 59 % des patients avaient reçu des PMP et 54 % ont été appariés selon les scores de propension (2 730 patients ayant reçu des PMP et 2 730 n’en ayant pas reçu). Ils ont été suivis jusqu’au 18 décembre 2018.
  • Financement : Centre médical de l’Université de Pittsburgh (University of Pittsburgh Medical Center, UPMC) ; Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Principaux résultats

  • Les PMP ont été associées à une réduction du risque absolu (RRA) significative de la mortalité au jour 90 : 1,28 % (0,26–2,31 %).
  • Aucune réduction n’a cependant été constatée au jour 30.
  • Les patients ayant reçu des PMP avaient un rapport de risque (RR) de mortalité plus faible :
    • au jour 90 : 0,72 (P = 0,02) ; et
    • à l’année 5 : 0,74 (P = 0,001).
  • Avec les PMP, des RRA significatives (IC à 95 %) ont été observées concernant les réhospitalisations :
    • au jour 30 : 2,09 % (0,35–3,82 %) ; et 
    • au jour 90 : 2,78 % (0,62–4,95 %).
  • Cette association a également été constatée avec la mortalité en tant que risque concurrent :
    • au jour 30 : sous-RR de 0,84 (0,72–0,98) ; 
    • au jour 90 : 0,86 (0,77–0,97).
  • Les patients ayant reçu des PMP présentaient un rapport neutrophiles/leucocytes moyen en préopératoire significativement plus faible, par rapport aux patients n’ayant pas reçu de metformine (4,5 contre 5,0 ; P 

Limites

  • Facteurs de confusion résiduels potentiels.
  • Base de données provenant d’un seul système de soins de santé.
  • La mortalité et les réhospitalisations sont probablement sous-représentées.
  • Les durées opératoires et les doses de metformine utilisées ne sont pas connues.
  • Les chirurgies pratiquées étaient de plusieurs types.