La mammographie 3D présente des avantages pour les femmes de 65 ans et plus

  • Bahl M & al.
  • Radiology
  • 2 avr. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les femmes âgées (de 65 ans et plus), la tomosynthèse mammaire numérique (TMN) s’avère plus performante que la mammographie numérique (MN) sur diverses mesures de la performance : un taux d’interprétation anormale plus faible, une valeur prédictive positive plus élevée et une spécificité plus élevée.
  • Aucune différence n’a été observée entre les groupes au niveau du taux de détection du cancer du sein (CS), mais la performance pourrait avoir été un facteur de confusion au fil du temps.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de la première étude à comparer la TMN et la MN chez les femmes âgées.
  • Ces résultats appuient l’adoption de la TMN dans le cadre d’un dépistage de première intention chez les femmes âgées.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte rétrospective comparant des mesures de la performance chez des femmes âgées de 65 ans et plus, qui ont fait l’objet d’une TMN (n = 20 646) ou d’une MN (n = 15 019), à l’hôpital général du Massachusetts (Massachusetts General Hospital) entre 2008 et 2011, a été analysée.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Le taux de détection du cancer était similaire pour la MN et la TMN (6,9 contre 8,2 pour 1 000 examens ; RCc : 1,13 ; P = 0,23).
  • La TMN s’est avérée plus performante que la MN dans les domaines suivants :
    • un taux d’interprétation anormale plus faible (5,7 % contre 5,8 % ; RCc : 0,88 ; P 
    • une valeur prédictive positive 1 plus élevée (14,5 % contre 11,9 % ; RCc : 1,26 ; P = 0,03) ;
    • une spécificité plus élevée (95,1 % contre 94,8 % ; RCc : 1,18 ; P 
  • Un avantage marginal a été identifié pour la TMN au niveau de la proportion de :
    • cancers invasifs, par rapport aux cancers in situ (81,1 % contre 74,4 %, respectivement ; P = 0,06) ;
    • cancers à ganglions positifs (10,2 % contre 16,6 % ; P = 0,054).

Limites

  • Étude monocentrique.