La maladie à virus Ebola connaît sa deuxième flambée la plus importante de l’histoire en République démocratique du Congo


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La flambée de maladie à virus Ebola (MVE) en République démocratique du Congo (RDC) est à présent la deuxième plus grande flambée de la maladie de l’histoire, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Le directeur général adjoint de l’OMS pour la préparation aux situations d’urgence et les interventions, Peter Salama, a confirmé la nouvelle dans un tweet, en évoquant un « triste bilan » avec de « trop nombreuses familles ayant perdu des proches ». M. Salama s’est engagé à ce que l’OMS et ses partenaires continuent à se battre aux côtés du ministère de la Santé de la RDC pour « faire tout ce qu’il faut » en vue de mettre un terme à la flambée. 

La flambée d’Ebola en Afrique de l’Ouest initiée en 2014 représente à ce jour la plus grande flambée d’Ebola, avec 28 610 cas et 11 308 décès rapportés en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, avant que soit déclarée la fin de la flambée en juin 2016. 

Les données en date du 29 novembre révèlent que 428 cas ont été rapportés lors de la dernière flambée en RDC, dont 380 cas confirmés et 48 cas probables. Un total de 248 décès a été rapporté. 

L’OMS a averti dans sa dernière mise à jour sur la flambée que le risque de sa propagation à d’autres provinces de la RDC, ainsi qu’à ses pays voisins, demeure très élevé. L’organisation déconseille cependant la mise en place de restrictions concernant les déplacements et le commerce dans le pays.