La lobectomie robotique est efficace quant à la revue à la hausse du stade ganglionnaire dans le cadre du CPNPC

  • Zirafa C & al.
  • Surg Endosc
  • 25 juin 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre du CPNPC de stade clinique N0-N1, la lobectomie robotique est aussi efficace que la thoracotomie en ce qui concerne l’efficacité de la dissection des ganglions lymphatiques et la revue à la hausse du stade ganglionnaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études ont suggéré que le taux de revue à la hausse du stade ganglionnaire était moins élevé en cas de chirurgie thoracique avec assistance vidéo qu’en cas de procédures ouvertes, mais les études sur la revue à la hausse du stade ganglionnaire en cas de chirurgie robotique étaient rares.

Protocole de l’étude

  • 212 patients atteints d’un CPNPC cN0 ont fait l’objet d’une lobectomie et d’une exérèse d’un ganglion lymphatique par thoracotomie (ouverte, n = 106) ou par chirurgie robotique (robotique, n = 106).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Le nombre moyen de ganglions lymphatiques excisé était similaire entre les groupes (14,42 dans le groupe chirurgie robotique contre 14,32 dans le groupe chirurgie ouverte).
  • La revue à la hausse du stade ganglionnaire était également similaire entre les groupes (22 dans le groupe chirurgie robotique contre 19 dans le groupe chirurgie ouverte).
  • Des complications postopératoires ont été rapportées chez 20,7 % des patients du groupe chirurgie robotique, contre 22,4 % des patients du groupe chirurgie ouverte.
  • Dans le groupe chirurgie robotique, aucune intervention ne s’est transformée en chirurgie ouverte.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.
  • Aucune donnée concernant la durée du séjour à l’hôpital, la douleur ou d’autres comparaisons entre les groupes.