La lévothyroxine n’offre aucun bénéfice sur le plan de la FEVG dans le cadre d’un IMA associé à une hypothyroïdie infraclinique

  • Jabbar A & al.
  • JAMA
  • 21 juil. 2020

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La lévothyroxine n’entraîne aucun bénéfice concernant la fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG) à 1 an chez les patients ayant subi un infarctus du myocarde aigu (IMA) et présentant une hypothyroïdie infraclinique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Selon les auteurs, ces résultats préliminaires d’un essai contrôlé randomisé (ECR) suggèrent que le dépistage de l’hypothyroïdie infraclinique et son traitement « ne sont pas justifiés » chez ces patients.

Principaux résultats

  • Le groupe du traitement et le groupe du placebo étaient similaires en ce qui concerne l’âge moyen (64,1 ans et 62,9 ans), le traitement antiplaquettaire et d’autres traitements, la taille de l’infarctus et les taux d’infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST.
  • La FEVG était supérieure (moyennes ± écarts-types) dans les deux groupes un an après l’IMA, par rapport à l’inclusion.
    • Avec la lévothyroxine : de 51,3 % (9,1 %) à 53,8 % (9,7 %).
    • Avec le placebo : de 54,0 % (7,9 %) à 56,1 % (7,9 %).
    • Aucune différence significative.
  • La FEVG à l’inclusion n’a pas été associée à l’évolution de la FEVG.
  • Les résultats rapportés par les patients (par ex., les scores à l’échelle de dépression, le questionnaire sur l’insuffisance cardiaque) n’ont pas différé entre les groupes à un an.
  • Taux d’événements indésirables : 33,3 % dans le groupe du traitement et 36,7 % dans le groupe du placebo.
  • Un décès est survenu dans chaque groupe.

Méthodologie

  • Un ECR en double aveugle a été mené dans six hôpitaux, au Royaume-Uni.
  • Le groupe de la lévothyroxine comptait 46 patients, contre 49 pour le groupe du placebo.
  • Critère d’évaluation principal : la FEVG à 52 semaines.
  • Financement : Institut national pour la recherche en matière de santé du Royaume-Uni (UK National Institute for Health Research).

Limites

  • La dose initiale était faible.
  • La FEVG était préservée à l’inclusion chez la plupart des patients.