La laparoscopie permet d’obtenir une meilleure SG dans le cadre des TSGI de stades I et II

  • Inaba CS & al.
  • Surg Endosc
  • 31 août 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chirurgie laparoscopique était associée à une meilleure SG, comparativement à la résection ouverte, chez les patients atteints de tumeurs stromales gastro-intestinales (TSGI) de stades I et II, mais pas de stade III.
  • Aucune différence significative n’a été identifiée entre les deux approches chirurgicales au niveau de la mortalité à 90 jours, des marges négatives ou des réadmissions à 30 jours.

Pourquoi est-ce important ?

  • La prévalence des TSGI est en hausse, avec une incidence annuelle actuelle de 0,78 pour 100 000 personnes.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée à partir des données provenant de la base de données nationale sur le cancer (National Cancer Database) portant sur 5 096 patients atteints de TSGI de stade I à III ayant fait l’objet d’une résection laparoscopique (n = 1 895) ou ouverte (n = 3 201).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Après un ajustement multivarié, aucune différence statistiquement significative n’a été identifiée entre les deux approches, quel que soit le stade, au niveau de la mortalité à 90 jours ajustée (RCa : 0,59 pour le stade I [P = 0,38] ; 0,82 pour le stade II [P = 0,99] ; 0,82 pour le stade III [P = 0,99]), des marges négatives (RCa : 0,94 pour le stade I [P = 0,27] ; 0,92 pour le stade II [P = 0,73] ; 1,12 pour le stade III [P = 0,99]), ou des réadmissions à 30 jours (RCa : 0,65 pour le stade I [P = 0,20] ; 0,58 pour le stade II [P = 0,55] ; 1,18 pour le stade III [P = 0,99]).
  • Dans l’ensemble, la SG à long terme était significativement meilleure avec une résection laparoscopique qu’avec une résection ouverte pour les maladies de stade I (P = 0,032) et de stade II (P = 0,017), mais pas pour celles de stade III (P = 0,736).
  • La chirurgie laparoscopique a permis d’obtenir une meilleure SG (RR : 0,80 ; IC à 95 % : 0,63–1,01) que la chirurgie ouverte.

Limites

  • Étude rétrospective.