La hiérarchie hospitalière est-elle encore un bastion du sexisme ?

  • Aurélie Haroche

  • JIM Actualités métier
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Paris, le lundi 31 décembre 2018 - Dans les pays occidentaux et en France en particulier, les femmes ne se voient désormais plus fermer aucune carrière. Si dans de nombreuses disciplines, elles demeurent encore minoritaires, dans d'autres, un renversement remarquable s'est opéré. Ainsi, le pharmacien est désormais majoritairement une femme. A l'hôpital, 54 % des médecins de 35-50 ans sont des femmes. Cependant, à l'instar de ce qui s'observe dans d'autres secteurs (par exemple le monde des affaires), elles peinent encore à accéder aux plus hautes fonctions hiérarchiques. Beaucoup voient dans cette situation la confirmation de discriminations sexistes. C'est le sens notamment d'une tribune publiée en cette fin d'année dans Le Monde par 130 médecins hospitaliers qui appellent le gouvernement à prendre « toutes les mesures nécessaires pour favoriser une accession satisfaisante des femmes ». L'inégalité entre les hommes et les femmes s'observerait notamment selon les auteurs du texte dans le fait que seuls 15 % des professeurs de médecine sont aujourd'hui des femmes (alors qu'elles représentent au total 49 % de la population médicale à l'hôpital).

Un monde sans aucun doute sexiste


Une progression à l'œuvre