La gestalt clinique est médiocre concernant la pneumonie communautaire chez l’enfant

  • Gao HM & al.
  • Pediatrics

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les cliniciens des services des urgences (SU) n’ont qu’une capacité passable à prédire quels enfants atteints d’une pneumonie communautaire (PC) présenteront des complications graves.
  • La gestalt est plus précise à un risque inférieur à 1 % ou à un risque supérieur à 10 %, mais la plupart des enfants se situent dans la plage intermédiaire dans laquelle la gestalt est limitée.
  • Des règles cliniques fondées sur les données probantes sont nécessaires.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il n’existe pas d’outils pronostiques validés pour la PC pédiatrique.
  • Des études antérieures sur la gestalt des cliniciens à prédire la maladie grave chez les enfants avaient abouti à des résultats contradictoires.

Principaux résultats

  • L’âge médian des patients était de 3,3 ans.
  • 37 (5,8 %) ont développé des complications graves.
    • Pour 25 (67,6 %) d’entre eux, les médecins des SU avaient prédit qu’ils avaient un risque inférieur ou égal à 10 %.
  • La sensibilité de la gestalt était supérieure à 90 % pour les enfants ayant un seuil de risque prédit inférieur à 1 %.
  • À un seuil de risque supérieur ou égal à 10 %, la spécificité de la gestalt était supérieure à 90 %.
  • Dans le seuil de risque compris entre 1 % et 10 %, la capacité de la gestalt était passable.
    • Aire sous la courbe (ASC) : 0,747.
    • ASC chez les cliniciens ayant cinq ans d’expérience ou moins : 0,693.

Méthodologie

  • Une analyse planifiée a été réalisée à partir de l’étude de cohorte prospective CARPE-DIEM, menée auprès d’enfants âgés de 3 mois à 18 ans dans un SU pédiatrique qui présentaient une infection respiratoire inférieure et un résultat suspect à une radiographie du thorax (n = 634).
  • Les cliniciens ont estimé la probabilité pour chaque enfant de développer une forme grave de la maladie ou des complications graves comme une insuffisance respiratoire.
  • Critère d’évaluation : la forme grave de la maladie ou des complications graves.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Limites

  • Peu de patients ont satisfait au critère d’évaluation principal.