La flambée d’Ebola pourrait bientôt prendre fin, affirme le président congolais


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La flambée d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) pourrait prendre fin d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’a affirmé le président congolais. 

Reuters rapporte que le président congolais, Félix Tshisekedi, a déclaré, lors d’une conférence de presse en Allemagne la semaine dernière, que, malgré la persistance de quelques cas isolés dans une province, les autorités « estiment que d’ici la fin de l’année, il est possible de mettre complètement un terme à la flambée ».

Les dernières données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montrent que 3 291 cas d’Ebola ont été rapportés en RDC, dont 2 193 cas mortels. Seuls 6 cas ont été identifiés dans 2 provinces au cours de la semaine allant du 6 au 12 novembre. Tous ces cas étaient des contacts connus d’un cas confirmé. 

Dans son dernier bulletin d’information sur les flambées épidémiques, l’OMS a déclaré que, même si l’incidence des cas relativement plus faible qui est observée est encourageante, « elle doit être interprétée avec prudence, car la situation reste très incertaine sur les plans de l’accès et de la sécurité au sein des communautés affectées ». L’organisation a également souligné un déplacement des points chauds de la maladie des zones urbaines vers des communautés plus rurales, ce qui « ajoute des difficultés supplémentaires à la riposte ».