La flambée d’Ebola en RDC s’approche des 3 000 cas


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a de nouveau réitéré ses appels à agir de toute urgence pour enrayer le nombre croissant de cas d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC), près de 3 000 cas ayant été rapportés en à peine plus de 1 an. 

À la date du 20 août, 2 927 cas de maladie à virus Ebola (MVE) avaient été signalés en RDC, dont 2 822 cas confirmés et 105 cas probables. Parmi ces cas, 1 961 personnes sont décédées, soit un taux global de létalité de 67 %. La grande majorité des cas confirmés et probables (58 %) étaient des femmes. Par ailleurs, 28 % des cas concernaient des enfants. À ce jour, 154 agents de santé ont été infectés. Ces dernières semaines, une expansion géographique des cas dans de nouvelles zones sanitaires a également été constatée.

S’exprimant lors d’un briefing le vendredi 23 août, le Dr Mike Ryan, directeur exécutif chargé du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l’OMS, a déclaré qu’il était nécessaire de « réfléchir à ces chiffres désolants ». « Nous devons y remédier. Nous devons changer la direction que prend la flambée », a-t-il déclaré. 

Dans le même temps, la Banque mondiale a débloqué 50 millions de dollars américains (44,8 millions d’euros) pour soutenir les activités opérationnelles de l’OMS en première ligne de la flambée.