La FDA autorise le pembrolizumab pour le traitement du cancer gastrique/de la JGO

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le pembrolizumab en association avec du trastuzumab, de la fluoropyrimidine et une chimiothérapie à base de platine est désormais autorisé pour le traitement de première intention de l’adénocarcinome gastrique ou de la jonction gastro-œsophagienne (JGO) à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Growth Factor Receptor 2, HER2) positif.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette autorisation vient ajouter un traitement supplémentaire à l’arsenal disponible pour ces cancers.

Points clés

  • Cette autorisation s’appuie sur une analyse intermédiaire préspécifiée de l’essai randomisé et contrôlé contre placebo KEYNOTE-811 (N = 264).
    • Les patients ont reçu 200 mg de pembrolizumab ou un placebo toutes les 3 semaines, en association avec du trastuzumab et soit l’association fluorouracile et cisplatine, soit l’association capécitabine et oxaliplatine.
    • Le taux de réponse globale était plus élevé dans le groupe pembrolizumab (74 % contre 52 % ; P < 0,0001).
    • La durée médiane de la réponse était de 10,6 mois avec le pembrolizumab, contre 9,5 mois avec le placebo.
    • Les patients du groupe pembrolizumab ont présenté des réactions indésirables correspondant au profil de sécurité d’emploi connu de ce médicament.
  • Le profil des réactions indésirables observées chez les patients recevant du pembrolizumab dans le cadre de l’étude KEYNOTE-811 est cohérent avec le profil de sécurité d’emploi connu du pembrolizumab.

Pour consulter le résumé des caractéristiques du produit, veuillez cliquer ici.