La FDA autorise le capmatinib et un test compagnon dans le cadre du CBNPC métastatique

  • FDA
  • 6 mai 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (US Food and Drug Administration, FDA) a autorisé le capmatinib dans le cadre du traitement des patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) métastatique avec mutations entraînant un saut de l’exon 14 de MET.
  • La dose recommandée est de 400 mg par voie orale 2 fois par jour, avec ou sans nourriture.
  • La FDA a également autorisé le test FoundationOne CDx, un test diagnostique compagnon qui détecte plusieurs mutations, notamment les mutations entraînant un saut de l’exon 14 de MET.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le capmatinib, un inhibiteur réversible sélectif de la tyrosine kinase de MET, est le premier traitement autorisé dans le cadre du CBNPC avec mutations entraînant un saut de l’exon 14 de MET.

Points clés

  • L’autorisation s’appuie sur l’essai de phase II GEOMETRY mono-1. 
  • 97 patients (69 préalablement traités et 28 naïfs de traitement) ont reçu du capmatinib 400 mg par voie orale 2 fois par jour, jusqu’à une progression de la maladie ou une toxicité inacceptable.
  • Les patients naïfs de traitement et les patients préalablement traités ont obtenu les résultats suivants, respectivement :
    • taux de réponse globale : 68 % et 41 % ; et
    • durée de réponse médiane : 12,6 mois et 9,7 mois.
  • Les réactions indésirables les plus fréquentes (rapportées par au moins 20 % des patients) étaient l’œdème périphérique, les nausées, la fatigue, les vomissements, la dyspnée et la perte d’appétit.

Pour consulter le résumé des caractéristiques du produit, veuillez cliquer ici.