La FDA autorise l’association atézolizumab/nab-paclitaxel dans le cadre du CSTN PD-L1+

  • FDA

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La FDA a octroyé une autorisation accélérée à l’atézolizumab, en association avec le nab-paclitaxel, dans le cadre du traitement du cancer du sein triple négatif (CSTN) localement avancé ou métastatique, non résécable, PD-L1+.
  • Le dosage de PD-L1 VENTANA a également été autorisé comme un outil diagnostique associé.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cet inhibiteur de point de contrôle immunitaire est déjà indiqué dans le cadre du carcinome urothélial et du cancer du poumon non à petites cellules.
  • Pour consulter le résumé des caractéristiques du produit complet, cliquez ici.

Points clés

  • L’autorisation délivrée par la FDA s’appuie sur un seul essai : l’essai multicentrique international IMpassion130, mené en double aveugle et contrôlé contre placebo. Il a inclus 902 patientes atteintes d’un CSTN localement avancé ou métastatique, non résécable, qui ont reçu de l’atézolizumab ou un placebo, en association avec du nab-paclitaxel. 
  • La meilleure réponse a été observée chez les patientes atteintes de tumeurs PD-L1+ (SSP médiane : 7,4 contre 4,8 mois ; RR : 0,60 ; P 
  • La dose recommandée par la FDA est de 840 mg, administrés par voie intraveineuse sur une période de 60 minutes, suivis de 100 mg/m2 de nab-paclitaxel.
  • L’administration d’atézolizumab est recommandée aux jours 1 et 15 d’un cycle de 28 jours, avec l’administration de nab-paclitaxel aux jours 1, 8 et 15.
  • Les réactions indésirables les plus fréquentes (incidence supérieure ou égale à 20 %) observées avec l’atézolizumab seul comprenaient la fatigue, la nausée, la constipation, la toux, la dyspnée et la diminution de l’appétit.