La FDA approuve le riprétinib pour les TSGI avancées

  • FDA
  • 15 mai 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La FDA américaine a approuvé le riprétinib en traitement de quatrième intention des tumeurs stromales gastro-intestinales (TSGI) avancées.
  • La dose recommandée est de 150 mg par voie orale, une fois par jour, avec ou sans nourriture.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le riprétinib est un nouvel inhibiteur de la kinase pour les patients atteints de TSGI précédemment traités par au moins 3 autres traitements par inhibiteurs de la kinase, y compris l’imatinib.

Points clés

  • L’autorisation s’appuie sur l’essai de phase III INVICTUS.
  • Des patients atteints de TSGI précédemment traités (n = 129) ont été affectés de manière aléatoire (selon un rapport de 2:1) pour recevoir du riprétinib ou un placebo jusqu’à la progression de la maladie ou une toxicité inacceptable. 
  • Par rapport au groupe placebo, le groupe traité par riprétinib a présenté :
    • Une SSP médiane plus longue (6,3 mois contre 1,0 mois) ; et
    • un risque plus faible de progression ou de décès (RR : 0,15 ; P 
  • Les effets secondaires les plus fréquents (≥ 20 %) avec le riprétinib étaient : alopécie, fatigue, nausées, douleurs abdominales, constipation, myalgie, diarrhée, diminution de l’appétit, érythrodysesthésie palmoplantaire et vomissements.
  • Le riprétinib peut également provoquer un cancer de la peau, une hypertension et une dysfonction cardiaque.

Pour consulter le résumé des caractéristiques du produit, veuillez cliquer ici.