La distanciation sociale accroît l’effet de la quarantaine sur la courbe du COVID-19, selon une analyse rapide Cochrane

  • Nussbaumer B, & et al
  • Cochrane Collaboration
  • 9 avr. 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La mise en quarantaine précoce associée à d’autres mesures de santé publique préventives (par ex., la distanciation physique, la fermeture des établissements recevant du public) constitue la stratégie optimale pour réduire la morbidité et la mortalité liées à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).
  • Le grade des données probantes est faible/très faible dans cette analyse rapide Cochrane.

Pourquoi est-ce important ?

  • La quarantaine seule pourrait être insuffisante pour contenir la transmission et l’acquisition du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2).
  • En particulier, les personnes dont l’exposition au virus est suspectée doivent pratiquer la distanciation physique, éviter les rassemblements publics et respecter la quarantaine autant que possible.

Principaux résultats

  • 29 études (10 sur le COVID-19, 15 sur le SARS, 2 sur le SARS/d’autres maladies infectieuses, 2 sur le syndrome respiratoire du Moyen-Orient [Middle East Respiratory Syndrome, MERS]).
  • Avec la mise en place d’une quarantaine seule, les constats suivants ont été observés :
    • une réduction du nombre de cas (4 études) de 44 % (COVID-19) à 81 % (SARS) ;
    • une réduction de la mortalité (2 études) de 31–34 % (COVID-19) à 63 % (SARS).
  • Avec la mise en place d’une quarantaine + d’autres mesures (4 études), les constats suivants ont été observés : 
    • + isolement des cas, distanciation sociale : une réduction du nombre de cas de 67 % (âges de 70 ans ou plus, 1 étude).
    • + fermetures, annulations des rassemblements de masse, restrictions sur les déplacements : R 0 réduit de 2,9 à 2,3 en 2 semaines (1 étude).
    • + fermetures : le pic de la transmission ultérieure a été réduit de 29,9 %.
    • + restriction des voyageurs provenant de pays où une flambée est en cours : un effet de faible taille.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une revue Cochrane rapide ayant évalué les effets (la transmission, la mortalité, l’utilisation des ressources) de la quarantaine seule ou en association avec d’autres mesures chez :
    • les contacts de personnes chez qui le COVID-19 est confirmé/suspecté ou chez les personnes vivant dans des zones à transmission élevée ;
    • les voyageurs revenant de pays où une flambée est déclarée.
  • Financement : Collaboration Cochrane.

Limites

  • Contraintes liées au temps.
  • Titres des études limités à l’anglais et au chinois.
  • Présence probable de facteurs de confusion.