La dexmédétomidine intrathécale est associée à une plus longue analgésie et à une réduction de la douleur postopératoire

  • Paramasivan A & al.
  • Eur J Pain
  • 25 avr. 2020

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout de dexmédétomidine (DEX) intrathécale à des anesthésiques locaux (AL) prolonge de façon significative la durée de l’analgésie postopératoire, par rapport à un placebo, avec une réduction de la douleur à 24 heures et une réduction des frissonnements.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’ajout d’adjuvants intrathécaux aux AL peut prolonger l’analgésie sans augmentations des AL, ce qui réduit le risque de résultats défavorables liés aux AL, tels que l’instabilité cardiorespiratoire et la toxicité systémique.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 24 essais contrôlés randomisés (ECR) ayant inclus 1 460 patients, qui ont fait l’objet d’une chirurgie élective avec AL associés à de la DEX intrathécale (n = 769) ou à un placebo (n = 691).
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • La durée analgésique postopératoire médiane était significativement plus longue avec la DEX qu’avec le placebo :
    • 363,6 minutes, contre 204,0 minutes.
    • Différence moyenne : 191,3 minutes (IC à 95 % : 168,8–213,8).
  • Les scores de douleur étaient significativement plus faibles 24 heures après la chirurgie avec l’utilisation de DEX qu’avec l’utilisation d’un placebo (-1 point sur une échelle à 10 points ; IC à 95 % : -1,9 à -0,20 point ; P = 0,02), mais pas 6 heures et 12 heures après la chirurgie.
  • Les frissonnements étaient significativement moins probables avec la DEX (5 %, contre 9 % ; risque relatif combiné : 0,58 ; P = 0,04), mais les taux d’autres événements indésirables étaient similaires entre les groupes.

Limites

  • Les échantillons dans chaque ECR étaient de faible taille.