La dépression chez les adolescents peut être traitée avec succès dans le cadre de soins primaires.

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

ImportanceJusqu’à 20 % d’adolescents présentent un épisode de dépression majeure dès l’âge de 18 ans, mais seulement quelques-uns reçoivent un traitement factuel pour leur dépression.

Objectif Déterminer si une intervention participative chez des adolescents atteints de dépression améliore les résultats sur la dépression par comparaison aux soins traditionnels.

Conception Essai randomisé avec une évaluation en aveugle des critères réalisé entre avril 2010 et avril 2013.

Cadre Neuf établissements de soins primaires faisant partie du système Group Health dans l’État de Washington.

ParticipantsDes adolescents (âgés de 13 à 17 ans) qui ont été dépistés comme étant positifs pour une dépression (Patient Health Questionnaire 9-item [[PHQ-9] score ≥ 10) à 2 reprises ou qui ont été dépistés positifs et répondaient aux critères d’une dépression majeure, parlant Anglais, et pouvant être contactés par téléphone, ont été recrutés. Les critères d’exclusion comprenaient l’usage abusif d’alcool/de drogues, des intentions suicidaires ou une récente tentative de suicide, un trouble bipolaire, un retard de développement, et un suivi par un psychiatre.

Interventions Une intervention participative de douze mois comprenant une session initiale de participation de la personne et un suivi régulier par des cliniciens ayant un niveau master. Les jeunes du groupe de contrôle bénéficiant d’un traitement habituel pouvaient accéder, après avoir reçu les résultats du dépistage de la dépression, à des services de prise en charge des pathologies mentales par le biais du système Group Health.

Principaux critères et mesures Le critère principal a été le changement à 12 mois des symptômes dépressifs mesurés par une version modifiée de l’échelle d’évaluation de la dépression chez les enfants (C...