La dégénérescence maculaire liée à l’âge affectera 1 adulte sur 4 en Europe d’ici 2050


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle analyse suggère que le nombre de personnes affectées par la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) dans l’Union européenne (UE) passera de 67 à 77 millions d’ici 2050. 

Dans une nouvelle étude, publiée dans la revue British Journal of Ophthalmology, des chercheurs ont évalué la prévalence et l’incidence de la DMLA et ont calculé les estimations basées sur la population de la charge future de la maladie jusqu’à l’année 2050 dans la population européenne. 

Après un examen des données de 22 études sur la prévalence et de 4 études sur l’incidence, les auteurs ont rapporté que les estimations combinées de la prévalence de la DMLA précoce et intermédiaire ont varié de 9,3 % chez les personnes âgées de 64 ans ou moins à 26,9 % chez celles de plus de 75 ans, avec une prévalence de 25,3 % dans tous les groupes d’âge combinés. Pour la DMLA de tout stade tardif, la prévalence combinée a varié de 0,3 % à 6,4 %, avec une prévalence de 2,4 % dans tous les groupes d’âge combinés. 

L’incidence annuelle de la DMLA de tout stade tardif était de 0,5 cas pour 1 000 personnes dans le groupe d’âge des moins de 70 ans et de 6,7 cas pour 1 000 personnes chez les plus de 70 ans. 

Les auteurs ont mis en garde contre le fait que le nombre croissant de cas incidents et prévalents de DMLA « nécessitera des efforts supplémentaires considérables s’agissant des services et des ressources alloués dans le domaine des soins de santé, ce que les systèmes de santé européens dans leur ensemble devraient prendre en considération dès aujourd’hui ».