La CTNA modifie le sous-type tumoral chez 10 % des patientes atteintes d’un cancer du sein

  • De La Cruz LM & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 6 juil. 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le sous-type tumoral a évolué chez 10 % des patientes atteintes d’un cancer du sein, entre l’évaluation par biopsie au trocart réalisée avant une chimiothérapie néoadjuvante (CTNA) et l’évaluation réalisée au moment de l’intervention chirurgicale, après la CTNA.
  • Le sous-type tumoral a évolué chez 16,7 % des patientes présentant une maladie résiduelle (c’est-à-dire, n’ayant pas obtenu de réponse complète pathologique [RCp] et ayant donc nécessité un traitement adjuvant).

Pourquoi est-ce important ?

  • En raison de la fréquence des évolutions du sous-type tumoral, les cliniciens doivent régulièrement réévaluer le sous-type des tumeurs résiduelles après une CTNA et adapter le traitement adjuvant en conséquence.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte rétrospective a été menée auprès de 52 patientes atteintes de 54 cancers et ayant fait l’objet d’une évaluation du sous-type tumoral avant et après une CTNA.
  • Le statut des récepteurs des œstrogènes, des récepteurs de la progestérone et du récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) a été évalué par immunohistochimie, et l’expression de HER2 a été évaluée par hybridation in situ en fluorescence avant et après une CTNA.
  • Le traitement a été modifié chez les patientes présentant une maladie résiduelle et dont le sous-type avait évolué.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Le sous-type tumoral a évolué chez 9,62 % de l’ensemble de la cohorte (5/52) et chez 16,7 % des patientes n’ayant pas obtenu de RCp.
    • Le statut des récepteurs hormonaux (Hormonal Receptors, HR) est passé de positif à négatif (n = 2) ;
    • Le statut HR est passé de négatif à positif (n = 1) ;
    • Le statut HER2 est passé de positif à négatif (n = 1) ;
    • Le statut HER2 est passé de négatif à positif (n = 1) ; et
    • Les statuts HR et HER2 ont changé (n = 0).

Limites

  • Échantillon de petite taille.
  • Conception rétrospective.
  • L’effet de la modification de la chimiothérapie adjuvante est inconnu.