La consommation de produits laitiers et de calcium n’est pas associée au cancer du sein, d’après une analyse combinée de grande envergure

  • Wu Y & al.
  • Am J Clin Nutr
  • 8 mai 2021

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La consommation de produits laitiers et de calcium n’est associée à aucune augmentation du risque de cancer du sein.
  • La consommation de yaourt et de fromage cottage/ricotta est inversement associée au risque de cancer du sein à récepteurs des œstrogènes (Estrogen Receptor, ER) négatifs, d’après cette analyse combinée réalisée à partir de 21 études de cohorte prospectives ayant inclus plus de 1 million de participantes.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats devraient rassurer les patientes préoccupées par les liens entre le régime alimentaire et le risque de cancer du sein.

Méthodologie

  • Une analyse combinée des données individuelles provenant de 21 études ayant inclus plus de 1 million de participantes a été réalisée.
  • La durée de suivi maximale était comprise entre 8 et 20 ans pour détecter les cas de cancer du sein incident.
  • Un questionnaire sur la fréquence alimentaire a été utilisé afin de déterminer l’exposition.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 37 861 cancers du sein incidents ont été identifiés.
  • Aucune association n’a été identifiée entre la consommation de produits laitiers spécifiques, l’apport alimentaire en calcium et la consommation totale de calcium (apport alimentaire et compléments) et le risque global de cancer du sein.
  • L’analyse des sous-groupes a révélé que la consommation de 2 aliments était inversement associée (rapports de risque [RR] combinés, IC à 95 %) au cancer du sein ER-négatif :
    • Yaourt, 60 g/jour ou plus, contre moins de 1 g/jour : 0,90 (0,83–0,98).
    • Fromage cottage/ricotta, 25 g/jour ou plus, contre moins de 1 g/jour : 0,85 (0,76–0,95).
  • L’apport alimentaire en calcium était faiblement associé à une réduction du risque de cancer du sein (RR combiné : 0,98 ; IC à 95 % : 0,97–0,99 par tranche de 350 mg/jour).

Limites

  • Toutes les études étaient observationnelles.
  • Aucune description du processus de sélection des études analysées n’était disponible.