La consommation de fruits à coque et d’arachides pourrait réduire le risque de maladie cardiovasculaire chez les personnes atteintes d’un diabète


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Consommer davantage de fruits à coque et d’arachides, en particulier de fruits à coque, pourrait aider à réduire le risque de maladie cardiovasculaire (MCV) chez les personnes atteintes d’un diabète de type 2 (DT2), selon une nouvelle étude publiée dans la revue Circulation Research

L’analyse prospective a inclus 16 217 hommes et femmes atteints d’un diabète prévalent à l’inclusion ou diagnostiqués au cours de l’étude. La consommation de fruits à coque et d’arachides a été évaluée à l’aide d’un questionnaire validé sur la fréquence de consommation alimentaire. 

Durant le suivi, 3 336 cas incidents de MCV et 5 682 décès ont été dénombrés. L’étude a révélé que, par rapport aux personnes atteintes d’un DT2 qui consommaient moins d’1 seule portion de 28 grammes par mois, la consommation de 5 portions de fruits à coque et d’arachides par semaine était associée à un risque 17 % plus faible de MCV totale, à un risque 20 % plus faible de maladie cardiaque coronaire (MCC), à un risque 34 % plus faible de mortalité par MCV et à un risque 31 % plus faible de mortalité toutes causes confondues.

Par ailleurs, une plus forte augmentation de la consommation de fruits à coque et d’arachides entre la période antérieure au diagnostic et celle postérieure au diagnostic a également été associée de manière significative à un risque plus faible d’événements de MCV ultérieurs et de mortalité. 

L’analyse en fonction des types spécifiques de fruits à coque et d’arachides a montré qu’une plus forte consommation de fruits à coque a été associée à un risque plus faible de MCV totale, de mortalité par MCV, d’incidence de MCC ainsi que de mortalité liée au cancer et de mortalité toutes causes confondues. La consommation d’arachides a été associée à une réduction de la mortalité toutes causes confondues uniquement.