La consommation d’alcool préoccupe les Académies

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Paris, le lundi 27 avril 2015 - L'abus d'alcool est responsable de 50 000 décès par an, d'un accident du travail sur cinq et d'environ 30 % des accidents de la circulation. Aussi les Académies nationales de médecine et de pharmacie alertent-elles une nouvelle fois sur les dangers de l'alcoolisation. Dans un communiqué commun, elles insistent en particulier sur le phénomène d'alcoolisation aiguë ("binge drinking") pouvant aller parfois jusqu'au coma éthylique, touchant une population de plus en plus jeune encore en période de vulnérabilité cérébrale, et sur le danger de la consommation d'alcool chez la femme enceinte.

Informer dès l'école

Dans cette perspective les Académies soulignent la nécessité d'appliquer strictement la loi Evin, notamment l'interdiction de toute publicité pour les boissons contenant de l'alcool et de leur consommation en milieu scolaire. Elles souhaitent aussi un enseignement scolaire obligatoire sur les nombreux dangers de l'alcool, avec une attention particulière portée aux conséquences du « binge drinking ». Les Académies appellent à une mobilisation des professionnels de santé pour souligner les dangers de la consommation d'alcool par les femmes enceintes ou allaitantes, rappelant que chez la femme enceinte, surtout en début de grossesse, elle peut conduire à un syndrome d'alcoolisation foetale (1% des naissances), première cause de retard mental non génétique.

Plus généralement les Académies estiment nécessaire d'informer les sujets alcoolo-dépendants sur l'existence d'associations d'entraide, le recours aux bio-marqueurs de consommation d'alcool dans les procédures de restitution du permis de conduire, ainsi que la promotion des recherches sur les mécanismes biologiques de la dépendance alcoolique et les nouvelles molécules susceptibles de s'y opposer. Ces préconisations font suite à une réunion bi-académique du 19 novembre 2014 sur l'alcoolisme et à des recommandations proposées par l'Académie nationale de pharmacie, aujourd'hui rendues publiques après leur adoption par le Conseil du 8 avril 2015. Elles exhortent aussi à la poursuite et l'intensification de vastes campagnes d'information des...