La confiance en la vaccination diminue dans de nombreux pays européens

  • Larson H, et al.
  • European Commission
  • 23 oct. 2018

  • Par Priscilla Lynch
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Dans l’Union européenne (UE), bien que la confiance en la vaccination soit globalement élevée, les variations régionales sont importantes et la confiance diminue dans de nombreux États membres de l’UE, selon un nouveau rapport d’enquête de la Commission européenne.

Bien que certains pays européens, notamment la France, la Grèce, l’Italie et la Slovénie, montrent une confiance accrue dans la sécurité d’emploi des vaccins depuis 2015, l’étude indique une perte de confiance en Finlande, en Pologne, en Suède et en République tchèque sur la même période.

Selon l’étude, les adultes plus jeunes ont moins confiance en la sécurité d’emploi et l’importance de la vaccination ROR, des vaccins contre la grippe saisonnière et des vaccins en général que les groupes d’âge supérieur.

Une corrélation entre la confiance des médecins généralistes (MG) et la confiance de la population dans les vaccins a été observée : 36 % des MG interrogés en République tchèque et 25 % en Slovaquie ne croyaient pas en la sécurité d’emploi de la vaccination ROR, et 29 % et 19 %, respectivement, ne croyaient pas en son importance. La majorité des MG interrogés dans ces pays indiquaient également qu’il était peu probable qu’ils recommandent aux femmes enceintes de se faire vacciner contre la grippe saisonnière.

Dans le monde, 7 des 10 pays montrant la plus faible confiance en la vaccination se trouvent en Europe (quatre sont des États membres de l’UE), l’influence grandissante des groupes anti-vaccins étant en partie responsable de cette perte de confiance.