La communauté européenne de la santé publique est « déçue » par l’approche de l’industrie de l’alcool concernant l’étiquetage des boissons alcoolisées


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Plusieurs organisations de santé publique en Europe, notamment le Comité permanent des médecins européens (CPME) et l’Alliance européenne de santé publique (European Public Health Alliance, EPHA), ont exprimé leur déception au sujet du projet de SpiritsEurope en matière d’étiquetage des spiritueux vendus dans l’Union européenne. 

Plus tôt cette semaine, SpiritsEurope avait annoncé son projet de fournir en ligne la liste des ingrédients des spiritueux en plus des valeurs énergétiques figurant sur l’étiquette des produits. Les informations sur la valeur énergétique figureront sur les étiquettes et les informations sur les ingrédients seront publiées en ligne sur le site Internet responsibledrinking.eu ou par le biais de codes QR.

Toutefois, dans une déclaration conjointe, sept organisations de santé publique ont critiqué l’approche prévue, affirmant que les informations fournies aux consommateurs seraient insuffisantes. 

Le professeur Helena Cortez Pinto, conseillère en matière de politiques auprès de l’UE de l’Association européenne pour l’étude du foie (European Association for the Study of the Liver, EASL), a déclaré qu’il est « absurde » qu’une brique de lait comporte un étiquetage, mais que cela ne soit pas le cas d’une bouteille de spiritueux. « L’UE et les États membres doivent intervenir et prendre des mesures concrètes sur l’étiquetage ou bien nos patients continueront de mourir prématurément à cause de maladies hépatiques liées à l’alcool. »

Le professeur et docteur Frank Ulrich Montgomery, président du CPME, a ajouté : « Les médecins européens sont convaincus que les étiquettes de tous les produits alcoolisés doivent comporter des informations nutritionnelles et des mises en garde sur la santé. Un étiquetage adéquat permettrait de protéger la santé de la population. »