La Commission européenne publie un avis sur les risques posés par les LED


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un examen des données sur les risques potentiels posés à la santé humaine par les émissions des diodes électroluminescentes (Light Emitting Diodes, LED) a conclu qu’il n’existait aucune donnée indiquant d’effet indésirable direct sur la santé pour une population en bonne santé qui soit dû aux LED dans le cadre d’une utilisation normale comme l’éclairage et l’affichage. 

La Commission européenne avait demandé que le Comité scientifique sur la santé et les risques environnementaux et émergents (Scientific Committee on Health, Environmental and Emerging Risks, SCHEER) passe en revue les données récentes pour évaluer les risques potentiels posés par les LED. 

L’examen a révélé certaines données selon lesquelles l’exposition à la lumière tard dans la nuit, notamment à celle de l’éclairage LED et/ou des écrans LED, pourrait avoir un impact sur le rythme circadien. Cependant, il n’est pas encore clairement établi si cette perturbation du système circadien entraîne des effets indésirables sur la santé.

Il est mentionné que même si les émissions ne sont peut-être pas nocives pour les enfants, certaines LED bleues, dont celles présentes dans les jouets, pourraient induire une rétinopathie photochimique, ce qui est préoccupant, en particulier pour les enfants de moins de trois ans. Les personnes âgées pourraient présenter une gêne en raison de l’exposition à de la lumière riche en lumière bleue, est-il indiqué.

Le Comité a conclu qu’au vu de l’évolution constante de la technologie LED, il est important de surveiller attentivement le risque d’effets indésirables sur la santé qui sont dus à l’utilisation prolongée des LED par la population générale.