La Commission européenne met à jour sa liste de surveillance des maladies transmissibles


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La Commission européenne (CE) a mis à jour sa liste de surveillance des maladies transmissibles afin d’inclure un certain nombre de maladies émergentes ou ré-émergentes récentes.

La semaine dernière, la Commission a adopté une « décision d’application » sur la liste des maladies transmissibles et les problèmes de santé spécifiques connexes, ainsi que sur les définitions pertinentes de cas à surveiller par le biais du réseau de surveillance épidémiologique de l’Union européenne. Les infections par le chikungunya, la dengue, la neuroborréliose de Lyme et le virus Zika ainsi que les définitions de cas correspondantes vont à présent être ajoutées à la liste de surveillance. 

La Décision inclut également des définitions de cas révisées pour un certain nombre d’autres maladies transmissibles et de problèmes de santé connexes, notamment la résistance aux antimicrobiens et les infections associées aux soins de santé. Cette initiative permet également la mise en adéquation de la liste des maladies et des définitions de cas avec la nomenclature de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Ce genre de mises à jour régulières découlent généralement de la découverte de nouvelles informations scientifiques ou de l’évolution des pratiques et des diagnostics en laboratoire et sont basées sur l’avis scientifique du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC). 

Même si les taux de maladies infectieuses ont chuté ou sont restés stables dans les pays de l’Union européenne (UE) pendant plusieurs années, la Commission s’est dite toujours préoccupée par les défis que posent la ré-émergence de maladies transmissibles, la résistance aux antimicrobiens et l’hésitation vis-à-vis des vaccins.