La commissaire à la Santé établit une feuille de route pour le plan européen de lutte contre le cancer


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La Commission européenne s’apprête à entamer des discussions sur un nouveau plan de lutte contre le cancer pour la région, au début de l’année prochaine. 

La commissaire à la Santé et à la Sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, a confirmé que la Commission entamera des discussions sur ce plan de lutte contre le cancer « ambitieux mais réaliste », lors de la Journée mondiale contre le cancer (le 4 février), en collaboration avec le Groupe d’intérêt des Membres du Parlement européen (MPE) contre le cancer.

Cette annonce intervient alors que les dernières estimations suggèrent qu’un nouveau cas de cancer est diagnostiqué toutes les neuf secondes dans l’Union européenne.

S’exprimant à l’occasion de la conférence « Pour un meilleur accès au traitement du cancer » (Better Access to Cancer Treatment), qui s’est tenue la semaine dernière, la commissaire Kyriakides a déclaré qu’il sera nécessaire de se concentrer sur plusieurs domaines pour aider à ralentir et inverser la tendance à la hausse des taux de cancer. Ces domaines sont notamment les suivants :

  • S’assurer que le plan européen de lutte contre le cancer repose sur une approche véritablement holistique de la santé dans toutes les politiques.
  • Les mesures de prévention telles que la vaccination et l’alimentation.
  • Le dépistage et le diagnostic précoce.
  • L’accès au traitement optimal.
  • Garantir la qualité de vie dans le cadre de la survie.
  • Rendre les soins palliatifs accessibles à tous.
  • Maximiser le potentiel de la santé en ligne. 

« Au cours des dernières années, nous avons rompu le silence qui entoure cette maladie. Nous en avons fait beaucoup, mais nous sommes toujours loin d’avoir atteint nos objectifs et sommes encore confrontés à des inégalités au sein de nos États membres », a déclaré la commissaire Kyriakides.