La coloscopie présente des risques chez les patients d’âge avancé

  • Causada-Calo N & al.
  • JAMA Netw Open
  • 1 juin 2020

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients âgés de 75 ans et plus présentent un risque plus élevé de complications et de mortalité après une coloscopie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une meilleure compréhension des groupes de patients qui sont les plus susceptibles de présenter des complications pourrait mettre en lumière les risques et les bénéfices de la coloscopie chez les patients plus âgés.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte rétrospective a été menée auprès de patients âgés d’au moins 50 ans (N = 38 069) en Ontario, au Canada.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Âge moyen : 65,2 ans.
  • 50,0 % étaient des femmes ; 73,1 % faisaient l’objet de leur première coloscopie.
  • Incidence globale des complications : 3,4 %.
  • 30 jours après la coloscopie, les complications étaient plus fréquentes chez les participants âgés de 75 ans et plus (6,8 %, contre 2,6 % dans la cohorte éligible au dépistage ; P 
  • Les facteurs de risque (rapports de cotes [RC] ; IC à 95 %) de complications comprenaient :
    • un âge de 75 ans et plus : 2,3 (2,0–2,6) ;
    • une anémie : 1,4 (1,2–1,7) ;
    • une arythmie cardiaque : 1,7 (1,2–2,2) ;
    • une insuffisance cardiaque congestive : 3,4 (2,5–4,6) ;
    • une hypertension : 1,2 (1,0–1,5) ;
    • une insuffisance rénale chronique : 1,8 (1,1–3,0) ;
    • une maladie hépatique : 4,7 (3,5–6,5) ;
    • des antécédents de tabagisme : 3,2 (2,4–4,3) ; 
    • une obésité : 2,3 (1,2–4,2).
  • Le cancer colorectal traité par voie chirurgicale était plus fréquent chez les participants âgés de 75 ans et plus (1,6 %, contre 0,5 % ; P 
  • Le taux de mortalité globale toutes causes confondues était de 0,1 %, et il était plus élevé chez les patients âgés de 75 ans et plus (0,2 %, contre 0,1 % ; P 

Limites

  • Il s’agit d’une étude rétrospective.